Amérique Centrale

17 mars 2018

Quelques données sur notre voyage

 L'Amérique centrale comprend 7 pays: le Bélize, le Guatemala, le Salvador, le  Honduras, , le Nicaragua, le Costa Rica et le Panama. Nous avons voyagé en tout 62 jours et avons visité 4 pays parmi les 7 : le Costa Rica, le Nicaragua, le Honduras et le Guatemala. 

Nous avons effectué  20 étapes, 4 au Nicaragua, 4 au Honduras, 7 au Guatemala et 5 au Costa Rica, soit une moyenne de 3 nuits par étape.

Nous avons effectué une quinzaine de liaisons en bus, 4 en bateau et 4 en avion (vols intérieurs Amérique centrale).

P1270799

Arrivée à San José au Costa Rica, le 16 janvier. Noël est encore dans les esprits

P1270838

Arrivée au Nicaragua le 18 janvier: quelques jours au bord de mer, à San Juan del Sur pour bien commencer notre périple

 

P1280748Copan Honduras: une première fois pour nous, des Aras en liberté sur le site archéologique Maya de Copan

P1290513Le Guatemala, une féérie de couleurs

Notre voyage s'est passé sans stress majeur ni problème particulier. Nous nous sommes déplacés facilement et avons partout trouvé à nous loger sans difficulté. Quelques moyens de transport:

- longues distances:des bus confortables. Une compagnie fiable, Tica bus,  pour passer d'un pays à l'autre. Un terminal dans chaque capitale. On est assuré d'une place assise: les places sont numérotées, des arrêts fixes, des horaires cadrées, des vidéos pour se distraire pendant le voyage réservation possible en ligne.  Ici, passage de la frontière Costa Rica /Nicaragua

P1270821

- des bus locaux pour aller d'une ville à une autre ( moyennes et longues distances au sein d'un même pays en général) : les schoolbus ou chicken bus, moteurs bruyants, polluants, souvent vétustes (le sol peut être percé, on voit parfois  la route défiler sous nos pieds)  mais carosserie colorée et personnalisée. Les horaires sont aléatoires, pas de réservation possible, rapidement bondés-on peut passer plusieurs heures debout- sièges parfois défoncés, souvent sales, arrêts n'importe où à la demande ou à un vrai arrêt de bus, prix modiques. Des libertés avec le code de la route qui  peuvent générer quelques frayeurs, conduite parfois très sportive au klaxon. U n commis appelle les voyageurs, descend et remonte en courant, vend les billets dans le bus, charge les bagages sur le toit, fait des grands signes aux autres véhicules pour qu'ils cédent le passage. On y boit on y mange, on se touche et on parle fort  avec le voisin à cause de la musique locale.

P1280390

- des tuk tuk comme en Asie pour les déplacements en ville ou des courtes distances d'un village à l'autre

P1280868

- des voitures à cheval en ville bien entretenues

P1280027

- des lanchas,  bateaux à fond plat, très rapides, qui sautent sur les flots. 

 

 P1280178

Nous avons particulièrement apprécié la diversité de notre parcours et des sites naturels visités:

- 21 journées en bord de mer,

-12 au bord d'un lac 

- 2 jours consacrés à la visite de 2 sites Mayas ( Tikal au Guatemala Et Copan au Honduras),

- Nous sommes montés ou avons marché sur les pentes de 7 volcans dont plusieurs encore en activité:  Nicaragua: Mombacho ( rando au sommet dans la forêt humide), Cerro Negro (ascension en camionnette puis à pied) Masaya (accès en voiture, observation de la lave en fusion). Guatemala: Pacaya, San Pedro ( ascension à pied ). Costa Rica: Arenal ( randonnée autour) Irazu ( accès en bus, observation du cratère).Nous avons également approché plusieurs volcans élevés ( entre 3 et 4000m) notamment au Guatemala: l'Acatenango, le Fuego ou l'Agua du côté d'Antigua ou encore l'Atlitan au bord du lac du même nom.

-12 journées ont été particulièrement dédiées à l'observation d'animaux ou à la rencontre d'animaux dans leur milieu naturel auxquelles il faut ajouter les 5 journées sur l'île Roatan au Honduras où nous avons observé les coraux et la faune marine. Nous avons vu  beaucoup d'oiseaux, 4 espèces de singes, des paresseux, 4 sortes de grenouilles et des insectes.

- Nous avons visité 8 grandes villes: Granada, Masaya, Leon (Nicaragua), Antigua, Santiago de Atitlan, Solola, Flores ( Guatemala), San José ( Costa Rica)

Posté par csireix à 17:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]


15 mars 2018

Ainsi va la vie à Montezuma

Montezuma est un petit bourg de bord de mer. On y accède par une piste. Si l'on continue la piste vers la droite on part en direction du village de pêcheurs de Cabuya à 6 km, tout proche de la réserve de Cabo Blanco. Les quads se succèdent tout au long du chemin.

Si l'on part sur la gauche, en empruntant la grande plage on arrive à El Chorro waterfall après deux heures de marche. Nous explorons chaque côté. Les plages sont sauvages et peu fréquentées, la mer est chaude. On alterne marche sous le soleil, repos à l'ombre des cocotiers, lecture et baignade.

Le midi nous nous régalons de fruits. Le soir nous prenons nos habitudes dans un petit restaurant, le balcon de la mer où nous dégustons des crevettes cuisinées de différentes façons. Nous avons une cuisine partagée où nous préparons nos petits déjeuners et où nous cuisinons des crevettes achetées à un pêcheur .

A Montezuma l'ambiance est très" baba cool", cheveux longs, barbes, petits restos de fruits de mer dégustés en écoutant de la musique live style blues et folk des années 70, sans oublier les planches de surf et les vendeurs de bijoux.

Côté Cabuya

P1300207

P1300210

P1300232

P1300233

 

P1300241

 

P1300238

P1300251

P1300230

 Côté grande plage, promenade sur le sentier vert en direction de la cascade 

P1300274

P1300281

P1300283

Mémorial en chemin en l'honneur d'un danois et d'une suédoise qui ont crée la première réserve du Costa Rica en 1963

A Montezuma il y a également une association de protection des tortues marines

P1300279

Leçon de surf sur la plage

P1300301

P1300302

 

P1300299

 

P1300323

P1300325

 

P1300334

 

Terminal des bus, photo prise depuis le restaurant " un balcon sur la mer" Et derrière c'est la plage de Montezuma 

P1300264

Posté par csireix à 04:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mars 2018

Un arrêt entre Quepos et Montezuma pour voir les résidents du pont de Tarcoles

P1300177

Rivière vue du pont de Tarcoles

La fin de notre périple approche à grands pas. Nous décidons, pour terminer, de continuer de profiter de la côte pacifique en nous installant pratiquement en face Quepos, à Montezuma, sur la péninsule de Nicoya.

IMG_3336

Le voyage se déroule en plusieurs étapes : nous prenons d'abord le bus qui part de Quepos à 7h30 jusqu'au pont de Tarcoles,  pour saluer ses résidents. Il est 9h30 . Ils sont une trentaine à profiter  pleinement du soleil et de la chaleur 

P1300169

P1300154

 

P1300173

P1300171

P1300153

P1300161

Nous reprenons un bus à midi et arrivons au ferry de Puntarenas à 13 h. Le timing est bon. Le ferry est à 14 h

P1300179

Une belle traversée d'une heure jusqu'au petit port de Paquera nous donne un avant-goût des paysages qui nous attendent.

P1300185

P1300187

P1300189

Arrivée à Paquera. Encore deux heures de route puis de piste et nous découvrons Montezuma vers 17h et ses plages sauvages.

P1300191

Posté par csireix à 19:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Dans la chaleur de Manuel Antonio

IMG_3327

Punta Catedral, au bout de la plage Manuel Antonio

Le parc national Manuel Antonio est le parc le plus visité du pays, c'est également l'un des sites les plus visités d'Amérique centrale. Il compte 329 espèces d'oiseaux, 109 espèces de mammifères et 254 espèces de plantes sans compter la faune marine très diverse. La plus belle plage du parc s'appelle Manuel Antonio. C'est également le nom du village à côté du parc.

Il est situé à 3 h de bus au Sud de San José sur la côte pacifique. C'est une région où il fait très chaud. Nous quittons les 20/25 degrés de San José pour les 30/40 de la côte pacifique. 

IMG_3332

 

Nous avons choisi de résider à quelques kilomètres dans le village de Quepos.

Samedi matin 9 mars nous prenons le bus de 6h 40 pour arriver à l'ouverture du parc à 7h . Le parc ferme à 16 h, cela nous laisse une belle journée de visite.

Nous partageons notre visite en trois temps:

Nous nous lançons d'abord sans guide sur les sentiers où nous verrons quelques animaux 

IMG_3319

Des singes capucins dans les arbres et à l'affût de nourriture sans surveillance sur la plage Manuel Antonio 

IMG_3325

Des coatis beaucoup plus effrontés pour chaparder

IMG_3326

Des iguanes sur la plage Gemelas

P1300113

 

IMG_3321

 

Un urubu à tête rouge , charognard de la famille des vautours ( Turkey vulture en anglais)

P1300088

Un chevreuil à queue blanche

IMG_3334

des singes écureuils qui n'arrêtent pas de sauter

 Malgré tout  nous avons l'impression qu'il est dommage d'en rester là aussi nous négocions une visite guidée en petit groupe avec un guide équipé d'une lunette d'observation qui nous permettra de voir d'autres animaux que nous aurions sûrement manqué Et de les photographier de près en plaçant le portable de Cathy sur la lunette 

IMG_3317

 Un paresseux 

P1300090

 

Une tarentule 

P1300092

Un ibijau gris à longue queue ( ou common popoo en anglais) oiseau à l'air peu avenant qui se camoufle dans les feuilles 

P1300097

et une grenouille blanche immobile sur une feuille et une autre dissimulée dans un tronc

P1300098

Le parc offre également une grande diversité de sentiers parfois raides avec de nombreuses marches qui montent et descendent et conduisent à de magnifiques points de vue. Nos efforts sont bien récompensés

IMG_3310

IMG_3313

IMG_3322

Nous terminons la journée en profitant de la plage peu fréquentée d'Espadilla et de la température idéale de l'eau

P1300143

Il est bientôt 16h, le soleil descend, les gardiens nous invitent à quitter les lieux. Encore une belle journée qui a filé à toute vitesse 

IMG_3315

Posté par csireix à 19:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 mars 2018

Retour à San José le 8 mars, journée internationale des droits de la femme...

De retour à San José après 4h de bus depuis la Fortuna, nous retrouvons notre airbnb de centre ville, agréable et pratique.

Nous partons photographier un immeuble multicolore repéré la semaine précédente dans la rue piétonne près de chez nous  et assistons à la manifestation bruyante et revendicative des femmes Costariciennes qui veulent marquer de leur empreinte la journée internationale des droits de la femme

P1300055

P1300057

P1300062

P1300071

Posté par csireix à 01:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Deux promenades sur les pentes du volcan

Mardi 6 mars

Notre hôtel nous trouve une agence de transport local qui effectue des rotations entre la Fortuna et le parc national du volcan. Départ 8h30 Retour 14h30

Le volcan Arenal culmine à 1630m. Il est considéré comme le volcan emblématique du Costa Rica. Il se dresse de façon abrupte au dessus de La Fortuna et de la jungle tropicale. On peut passer à côté sans le voir car il est souvent dans les nuages. Actuellement  l'Arenal dort mais peut se réveiller à tout moment. On relève plusieurs éruptions historiques comme celles de 1968 qui fit 87 victimes et donna naissance à un nouveau cratère ou celle de 1992. La dernière alerte date de 2010.

Après avoir réglé l'entrée du parc  nous décidons de faire en enfilade les 3 sentiers proposés sur le plan: ce sont des sentiers faciles et bien entretenus au milieu de la forêt au pied du volcan que l'on parcourt en 2 à 3 h selon le rythme 

Les sentiers un et deux mènent à un mirador qui offre une vue sur la lagune du volcan et les coulées de lave de 1992

P1290956

 P1290959

Nous terminons par le sentier3, que nous mettrons assez longtemps à parcourir car nous entendons des animaux dont nous réussissons à nous approcher et verrons quelques beaux arbres

IMG_3292

Coati

IMG_3291

 

IMG_3304

grand Hocco ou Grande Pavon ( en espagnol) femelle

IMG_3302

fougère arborescente

IMG_3307

Au pied de l'arbre sacré, le Ceiba ou fromager d'Amerique Centrale

P1300002

IMG_3303

Derniers regards en partant sur le volcan

Mercredi 7 nous prenons une excursion avec une agence à l'Arenal observatory lodge où nous effectuons plusieurs activités et verrons quelques animaux entre 14 h et 20h 

Nous sommes un groupe d'une quinzaine de personnes, essentiellement des américains. Il ne fait pas beau. Sage précaution, on nous emmène acheter de magnifiques ponchos 

P1300010

Point de vue sur la lagune depuis le mirador de l'hôtel de l'observatory lodge

IMG_3300

P1300021

Grand Hocco en promenade mâle noir , femelle plumage roux brun

P1300011

Perchoir avec pastèque pour oropendolas

IMG_3298

IMG_3297

Promenade vers une cascade

P1300026

pont suspendu 

IMG_3296

IMG_3294

Rencontre tant attendue avec les fameuses grenouilles vertes aux yeux rouges et pattes orange

P1300050

P1300046

Musée du volcan, article de journal sur une des éruptions et photo d'une des éruptions 

Nous finirons la journée de nuit en prenant un bain dans des sources chaudes avec punchs dans la main et vestiaire dans le minibus!

Excursion sympa avec un bon guide expérimenté où nous avons enchaîné une grande diversité d'activités dont une agréable promenade de 2 heures où nous verrons des singes hurleurs, des sortes de dindes sauvages dans les arbres et des toucans que nous ne pourrons pas photographier.

 

Posté par csireix à 00:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mars 2018

Installation à la Fortuna, au pied du volcan Arenal, nouvelle ambiance

Nous sommes arrivés lundi 5 mars en début d'après-midi  à la Fortuna, ville située au pied du volcan Arenal.

Première préoccupation trouver un hôtel. Je vais voir quelques hôtels dans la rue principale, tous au delà de 60 dollars sans le petit déjeuner et souvent complets ou du moins ne pouvant nous garder trois nuits. Finalement j'arrive au container Arenal hostal où l'on me propose d'occuper une petite chambre dortoir de 4 lits superposés pour nous tout seuls dont un à deux places air conditionné et belle salle de bain, le tout très propre. Je négocie à 30 dollars la nuit  Nous revenons avec les bagages et je prends la mesure de mon choix: nous sommes au container hôtel ! Nous dormirons donc dans un container, un vrai sans fenêtre tout en métal! En fait 5 ou 6 containers peints  en blanc à l'extérieur sont alignés côte à côte dans un large couloir aéré avec bancs en palettes et fauteuils en pneu. Une petite cuisine commune au milieu, moyenne d'âge 20 à 30 ans , Comme nous ! Patron super sympa. Finalement notre choix se révèlera excellent quant à la prestation hôtelière : ménage approfondi du container quotidien, belles  serviettes blanches changées tous les jours avec un nouveau pliage comme dans les grands hôtels !

P1290944

 Rue principale et le volcan Arenal qui se dresse au bout de la chaussée 

P1290945

Dernier container de la file vu de l'extérieur sur le côté 

P1290949

Pliage serviettes et intérieur container

P1290948

Salon pneu devant les containers qui  n'ont pas l'air de container  côté façade!

La Fortuna, malgré son arrêt de bus et son église, est ce vraiment une ville? Disons que c'est un lieu où il n'y a que des touristes et des locaux qui vivent du tourisme. Et où ont poussé comme des champignons des restaurants, des boutiques des hôtels, des agences de voyage, des commerces pour les touristes. Dans les rues et les routes alentours circulent des véhicules combis pour touristes ou des voitures de location conduites par des touristes étrangers. Hôtels restaurants excursions tout est cher. Avoisinant la Fortuna des réserves qui n'en sont pas vraiment pour certaines mais plutôt des  parcs d'hôtels où on a attiré la faune locale nombreuse. Sans parler des activités sportives comme le rafting qui n'ont pas vraiment avoir avec la découverte de la faune et de la flore.  Certains endroits du Costa Rica comme la Fortuna ont ils vendu  ou perdu leur âme ?

Une bonne adresse: Restaurante y pizzeria la parada: à côté des plats internationaux, un buffet Costa ricien où l'on se compose son assiette avec des plats locaux pour quelques euros boisson comprise.

Posté par csireix à 03:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 mars 2018

Région de Sarapiqui où nous faisons de nouvelles rencontres...

Lundi 4 mars, nous quittons San José avec le bus de 6h30 en direction de Puerto Viejo de Sarapiqui. À côté du terminal des bus, notre choix se porte sur le Bambu hôtel,  un hôtel très confortable avec piscine et des chambres réparties sur des pontons en bois qui avancent dans la forêt, nous sommes ainsi tout proches d'éventuels animaux. Nous marchandons la chambre 60 Dollars, petit déjeuner compris, au lieu de 88 dollars, c'est un bon deal même si c'est au dessus de notre budget habituel. Nous ne le regretterons pas.

À peine installés nous partons en taxi vers le Selva verde rainforest réserve où d'après le guide et les indications du logde nous devons voir plein d'animaux. Nous payons 10 dollars chacun et nous marchons deux bonnes heures à travers plusieurs  sentiers de forêt humide sans rien voir à part un gentil lézard. Nous entendrons également des coqs chanter et des chiens aboyer! 

IMG_3285

La forêt humide

P1290808

 

Le lézard 

P1290810

 

Pont suspendu au dessus d'un torrent 

P1290801

Malgré cette belle rose de porcelaine, nous rentrons déçus à notre hôtel où nous n'avons plus qu'à profiter de la piscine !

P1290816

Et là, bonne surprise, nous apprenons que la forêt qui nous entoure est habitée par

P1290942

Plusieurs sympathiques paresseux qui sont en pleine action à portée de main

P1290833

 

Et des singes hurleurs que nous entendrons grogner en début de nuit et au petit matin.

La soirée nous réservera de bonnes surprises. Un des employés de l'hôtel, moyennant un pourboire, nous propose une rencontre de nuit avec la faune locale. Nous partons à trois familles équipés de nos lampes torche et de répulsif anti moustiques. Voici quelques rencontres

P1290867

Un bébé tarentule qui deviendra grand ( voir chapitre Tikal)

Et un magnifique cricket

P1290869Pour nous le clou de la promenade, les grenouilles : trois sortes de grenouilles dont deux magnifiquement captées par Cathy

IMG_3280

La petite rouge est appelée localement grenouille blue Jean à cause de ses pattes bleues et n'est pas plus grosse qu'un pouce

P1290847

Et une autre grenouille un peu plus grosse

P1290876

 

Mais aussi un colibri dans son nid

P1290933

Nous verrons encore un énorme scarabée, des scorpions, un mille pattes et des fourmis en plein travail!

P1290857

Voici uné fleur de bananier. En regardant de près on voit qu'il ne reste sur les tiges des feuilles de bananier qu'un peu de dentelle. Ce magnifique découpage artisanal est l'œuvre de nos amies les fourmis 

P1290862

Nous fêtons toutes ces  rencontres naturellement avec un cocktail appelé " Rain Forest"!

IMG_3279

Posté par csireix à 01:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]

04 mars 2018

Volcan Irazu, Costa Rica, encore plus haut que le San Pedro...3432m

Et plus facile, et pour cause puisque un bus de San José va jusqu'au parking du cratère . 

IMG_3274

Vendredi 2 mars à 7h45 nous avons decollé de Ciudad Guatemala pour San José capitale du Costa Rica. Nous retrouvons le airbnb de notre arrivée le 16 janvier et surtout nous avons rendez-vous avec nos amis Cécile et Jean- Luc, rencontrés l'année dernière au Mexique. Ils voyagent cette année en Amérique centrale tout comme nous. Ils font toutefois un voyage plus long ( 3 mois) et plus complet puisqu´ils ont visité le Salvador et le Panama en plus.

Nous avons rendez-vous à 16h devant le théâtre municipal et pour fêter nos retrouvailles nous décidons de dîner dans un restaurant... chinois !

Ce matin, samedi 3 mars nous prenons donc le bus de 8h pour le volcan où nous arrivons vers 11h. Le retour est prévu à 12 h 30, ce qui nous laisse le temps d'aller voir  le cratère à quelques minutes du parking et de monter jusqu'au mirador ensuite pour avoir une vue d'ensemble.

IMG_3278

 

La caldeira 

P1290773

Le premier cratère 

Et plusieurs vues du cratère principal et du lac de cratère 

P1290759

 

 

 

P1290756

 

P1290775

 

P1290750

P1290755

Et Cécile et Jean - Luc avec qui nous venons de partager d'agréables moments !

Posté par csireix à 00:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 mars 2018

Santa Catarina Palopo, un autre coup de cœur

Aujourd'hui, mercredi 28 février nous quittons San Pedro pour revenir passer une journée à Panajachel. Après avoir déposé nos bagages à l'hôtel Utz Rajil ( hôtel très central, de grandes chambres, accueil très chaleureux, 20€ la nuit) nous partons à pied vers le petit village de Santa Catarina Palopo, à 6 kilomètres. La route est agréable et offre une fois de plus de beaux points de vue sur le lac. Santa Catarina est en contre bas au bord du lac, aussi avons nous une vue plongeante sur le village à partir de son mirador.

 

P1290693P1290694

Vue sur le port depuis le mirador

En arrivant dans le centre nous admirons les maisons bleu vif, décorées de dessins géométriques

P1290702

 

Des fillettes nous accueillent et nous conduisent au centre culturel.

P1290712

Une jeune fille nous présente la vie locale, nous décrit les différents vêtements et la symbolique des couleurs ( rouge, le sang, Blanc la pureté, vert et bleu l'eau et la nature, bleu marine l'obscurité). Des photos rappellent les évènements de la vie locale. A travers son discours nous avons l'impression que  la femme maya  jouit d'un statut privilégié. Elle porte une écharpe sur la tête en forme de couronne. À nouveau dans ce village comme dans d'autres, nous remarquons qu'il existe à la mairie un bureau dedié à la femme et un autre aux enfants et aux adolescents. A l'entrée du village, sur un mur les droits des enfants et des adolescents sont rappelés.

Une boisson locale tiède à base de maïs nous est offerte. En fin de visite, nous remplissons le livre d'or. Avant de sortir, il nous est demandé une donation de 1 euro par personne pour faire vivre le centre culturel.

P1290705

Place de l'église, au fond, passage d'accès au centre culturel

P1290707

Nous nous promenons dans le village. Peu de touristes viennent jusqu'ici. Nous rentrons en décapotable rouge locale.

P1290714

 

P1290719

Le lac Atitlan nous a vraiment plu. Nous n'avons cessé de le photographier ainsi que les volcans alentours. Nous avons vu plusieurs villages. Certains sont certes très touristiques ( on remarque aussi la présence de beaucoup de touristes locaux, notamment le dimanche) cependant les Mayas vivent pleinement leur vie et valorisent leurs coutumes. Un mauvais point cependant, l´habitat n'est pas toujours très beau. Beaucoup de maisons ne semblent pas finies, les parpaings gris sont rarement peints, les toits sont en tôle ondulée souvent rouillée. Malgré tout, le charme opère avec la beauté des petites églises, les ruelles tortueuses et pavées , aux dénivelés importants, les hommes et les femmes qui arrivent de partout en costumes locaux et le festival de couleurs des boutiques de tissus ou des galeries de peinture, le tout dans un environnement naturel qui sucite les superlatifs. 

Nous avons réellement pris plaisir à voyager au Guatemala, cela s'est sans doute senti.

 Jeudi 1er mars nous dormons à Guatemala ciudad , hôtel Los Lagos, très pratique, car à 5 minutes de l'aéroport. Demain matin nous décollons vers le Costa Rica.

Posté par csireix à 00:07 - Commentaires [1] - Permalien [#]